Les Cahiers du chiffre et du droit  (CCD) ont été lancés en 2013.

 La revue vise à créer le lien entre juristes, financiers, comptables, gestionnaires,... ainsi qu'entre chercheurs, enseignants et professionnels, autour de ces thématiques du droit et du chiffre.

Les Cahiers sont ainsi organisés en trois parties:

  • Professions, normes, régulation
  • Gouvernance, contrôle, responsabilité
  • Expertise, justice, juricomptabilité

Une quatrième partie thématique et une revue des livres viennent compléter ces sections récurrentes.

La revue suit une parution annuelle. D'abord publiée avec Thomson-Transactive et le soutien de Présaje, elle est depuis 2017 éditée par Lamy en supplément de Lamy Affaires. L'édition des Cahiers fait l'objet d'un protocole de sélection des articles avec la contribution du comité éditorial et du comité scientifique, complété in fine par le secrétariat d'édition de Lamy.

Cinq numéros ont été publiés.

 

 

 

 

 

 

 

La cinquième livraison des Cahiers inscrit la  publication dans la pérennité et témoigne  de la pertinence d’une réflexion sur le  chiffre ou le droit, et surtout sur le chiffre et le droit.

Il faut dire que les sujets ne manquent pas, comme en témoigne ce numéro, tant sur le  plan des techniques que sur celui des enjeux  de société.

Le dossier spécial sur « chiffre et droit face aux nouvelles technologies » pointe ainsi, sous la présentation générale de Patrick de Cambourg, quatre problématiques sous tension : la blockchain, le régime juridique des cryptoactifs et celui des algorithmes des marchés financiers d’une part, avec les contributions de Pierre d’Huy, Bruno Mathis et Hanna Poulenard ; les enjeux pour la comptabilité et l’audit face à l’intelligence artificielle, d’autre part, sous la plume de Thomas Cassuto. Analyse technique, pesée des enjeux juridiques et comptables, voies de solutions sont ainsi proposées.

Les trois autres parties de la revue recèlent tout autant de problématiques contemporaines : trois contributions détaillent ainsi des sujets structurants contemporains en matière de contrôle : le fonctionnement du service du rapporteur général du H3C (Thierry Ramonatxo), l’évolution des systèmes de contrôle (Dominique Ledouble) et les dispositifs de comités spécialisés (Jean-François Barbiéri).Trois autres articles analysent des difficultés techniques intéressant la CJIP (Stéphane Bonifassi et Victoire Chatelin), certaines références financières en arbitrage (Juliette Fortin, Henry Delcamp) et l’exercice de prévision des difficultés des entreprises (Patrick Sénicourt).

le premier numéro des Cahiers a été publié en 2013 :

   CCD 1 couv somm Page 1    CCD 1 couv somm Page 2     CCD 1 couv somm Page 3  
     

le deuxième numéro des Cahiers a été publié en 2014 :

CCD 2 couv somm Page 1  
 
 CCD 2 couv somm Page 2
  
  CCD 2 couv somm Page 3